Grands chantiers à risques

Face à la complexité et à la longueur des grands projets d’infrastructures, les risques de dérapages sont nombreux et significatifs. Comment les prédire pour mieux les maîtriser ? 

L’approche de nos expert s’articule autour de la norme (Iso 1006): un processus unique, qui consiste en un ensemble d’activités coordonnées et maîtrisées, comportant des dates de début et de fin, entrepris dans le but d’atteindre un objectif conforme à des exigences spécifiques incluant les contraintes de délais, de coûts et de ressources.

s

Identification des risques

C’est parce que certains chantiers comportent des risque que nous prenons en compte la sécurité et la protection de la santé des travailleurs lors de la conception et de la réalisation des ouvrages. l

u

Compréhension des riques

L’identifications des risques permet une analyse assez spécifique afin d’identifier sa provenance. La cause du risque permet à nos experts de le catégoriser pour mieux l’anticiper …

n

Catégoriser les risques

Afin de gagner du temps dans le traitement des risques, il convient de les catégoriser selon qu’ils soient prioritaires ou urgentes. Ou encore selon que les risques aient des impacts plus ou moins importants. Ce sont des techniques de travail développer par nos experts afin de mieux les traiter.

prévenir les risques

Pour prévenir nous mettons en oeuvre une organisation logistique qui contribue à prévenir les accidents du travail et les pathologies liées aux manutentions manuelles tout en améliorant le bilan économique d’une opération. Nous préparons les réponses au risque afin de mieux les controler.

quelques modèles d’identification de risques effectués sur lesquels

modèle comportemental

Ce modèle est basé sur des questionnaires, et qui visent à prédire ce qui peut se passer en fonction de tel ou tel scénario, en associant les risques à des caractéristiques humaines ou comportementales

modèles fonctionnels

Le modèle prédictif fonctionnel a pour objectif d’établir des liens entre les acteurs de risques techniques, organisationnels… entre autres.

modèles physiques

Avec ce modèle, le projet est imaginé comme un système avec un ensemble de processus assortis de contraintes, et on observe comment se comporte chaque processus en cas de problème.

Les modèles « boite noire »

Ce modèle consiste à décomposer les risques et, par des approches statistiques comme les régressions, les réseaux neuronaux ou la logique floue, on déduit la valeur de données en sortie par rapport à des données d’entrée.

Manager les risques, c’est augmenter la productivité